Navigate / search

Compte rendu de l&#039 ;assemblée générale DISCO SOUPE de Juin 2014

Imprimer

Une assemblée générale du mouvement Disco Soupe s’est déroulée à Marseille les 28 et 29 juin 2014. Elle a réuni plus d’une quarantaine de membres venus de Nantes, Paris, Montpellier, Toulouse, Chambéry et Saint-Etienne. On ne vous parlera pas ici des embrassades, des soirées Rockabily arrosées, des pique-niques sur la plage, des apéros… Pour ça, il vaut mieux venir en personne au prochain rassemblement. Par contre on peut vous faire un résumé de ce qu’il s’y est dit.

Etat des lieux

Force est de constater que le mouvement Disco Soupe continue à foisonner en France et dans le monde entier. Des équipes locales continuent à se monter et à déborder d’énergie : de janvier à juin 2014, ce sont pas moins de 180 Disco Soupes qui ont eu lieu dans 86 villes et 10 pays, soit une Disco Soupe chaque jour en moyenne. Merci à tous ceux qui se sont investis pour organiser ces évènements, et merci aux agents spéciaux antigaspi qui les ont accompagnés !

Nous rappelons que Disco Soupe est un mouvement open source qui partage ses méthodologies (télécharger) sous réserve que les valeurs fondamentales du mouvement soient respectées. Nous incitons chaque personne à s’approprier ces outils pour agir contre le gaspillage alimentaire sur son territoire. Notre projet associatif est clair et permet de fédérer un éventail large de personnes qui se retrouvent dans nos valeurs, ce qui évite les dérives.

Travailler ensemble

Au-delà de la lutte contre le gaspillage, Disco Soupe a pour ambition de construire un mouvement sans barrière ni hiérarchie où chacun peut avoir l’opportunité d’exprimer ses idées, ses envies et ses talents. Nous apprenons chaque jour pour essayer de faire vivre ce rêve et construire cette Discocratie. Inspirés en partie des travaux de l’Université du Nous, nous avons adopté lors cette assemblée générale des principes de Disco’mmunication :

  • Équivalence : chacun a le droit de s’exprimer indépendamment de son statut. Il faut parler en son nom propre et éviter les « on
  • Bienveillance : pas de jugement ou d’attaques qui pourraient blesser
  • Écoute active et présence : on range son téléphone et on écoute la personne dont c’est le tour de parler sans faire d’apartés
  • Concision : Il faut être bref, sans répéter ce qui a déjà été dit
  • Curiosité et JDV : Ayons une attitude positive afin d’être force de proposition et de travailler dans la Joie de Vivre (JDV)
  • Recul : les décisions sont prises en prenant en compte la santé, le bien-être et le temps disponible de chacun et de chaque groupe. N’oublions pas que “nous ne faisons que de la soupe” et que c’est sur le long terme que nous arriverons à changer le monde…

Curseur d’investissement

Il est apparu que devant la multiplication des Disco Soupes et des projets connexes, beaucoup de nos membres se sont retrouvés débordés, fatigués ou dans des situations inconfortables. Afin que l’engagement au sein de Disco Soupe reste un plaisir et une fête, plusieurs décisions ont été prises :
Il est important de mieux prioriser les tâches afin de pouvoir réduire la voilure si nécessaire. Chaque groupe de travail (voir plus loin) aura pour tâche de s’assurer que les actions primordiales sont assurées. Il faut aussi dédramatiser la situation :

“Donnons-nous au maximum pour ce qui nous fait plaisir, soyons responsables pour ce qui est indispensable, pour le reste nous attendrons demain”

De nombreuses tâches incombaient aux mêmes membres historiques qui n’étaient plus en mesure de les assurer. Un appel à la communauté pour constituer des groupes de travail et mieux répartir la charge de travail est donc lancé : inscrivez-vous dans les fonctions supports !
Communiquons ! La journée de dimanche a permis à chacun de mieux se présenter, de parler de ses envies, de mettre en exergues des incompréhensions, des souffrances. Ce fut un exercice catharsique qui nous a permis de souder le groupe et de pouvoir trouver des solutions originales. Une emphase particulière sera donc mise cette année à prendre soin les uns les autres (c’est le Disco Love…)

Se structurer

Les retours du questionnaire adressé à la communauté ont montré que beaucoup de personnes n’étaient pas familières des organes de gouvernances du mouvement Disco Soupe. L’accès égal aux ressources et aux informations, la rotation et la répartition des tâches, de l’autorité et de la responsabilité est primordial afin de préserver les aspects libertaire, égalitaire et la JDV de notre mouvement. Il convient donc de rappeler ici le fonctionnement et le rôle tenus par chaque organe.

Le Crew :

toute personne désirant faire partie du mouvement Disco Soupe fait partie de Disco Soupe sous réserve qu’elle adopte son projet associatif et son mode de fonctionnement. Elle peut organiser et se présenter à des évènements portant le nom de Disco Soupe et rejoindre les groupes locaux ou nationaux.

La Discothèque

Ce terme désigne le conseil d’administration de l’association. Toute personne réellement active dans le mouvement peut demander à en faire partie lors d’appels réguliers à participation : il n’y a donc pas d’élection. En mai 2014, La Discothèque était composée de trente-cinq membres dont les onze Cuistots. C’est l’organe de débat et de décision stratégique du mouvement, notamment en charge des questions de partenariat, de financement et de communication externe. Elle est par ailleurs garante des chartes et du projet associatif et accompagne les projets issus de la communauté Disco Soupe, jouant ainsi le rôle d’incubateur de projets. Son fonctionnement repose sur un principe de contrôle bienveillant de pair-à-pair.

Les Cuistots

Cet organe désigne le bureau élargi de l’association. En novembre 2013, il était composé des onze membres fondateurs historiques de l’association dont les huit membres du bureau (4 co-présidents, 2 Co-trésoriers, 2 Co-secrétaires). Les Cuistots est l’organe garant des valeurs et de la vision historique du mouvement. Il porte la structuration de la communauté et a notamment en charge l’accompagnement des antennes locales et la mise en place d’outils partagés. Il a vocation à prendre les décisions lors de situations de crises. L’ensemble des décisions des Cuistots sont prises au consensus. Cet organe, ainsi que les membres du bureau désignés dans les statuts actuels sont amenés à évoluer dans les prochains mois lorsque le groupe de travail dédié aura pu aboutir à des recommandations.

Des fonctions support repensées

Le cœur de l’activité de Disco Soupe est d’organiser des événements festifs sur la voie publique où les participants cuisinent ensemble des invendus afin de sensibiliser aux impacts, aux enjeux et aux solutions du gaspillage alimentaire. Cependant, pour que tout cela soit possible, il est nécessaire de travailler sur des fonctions supports transverses. Chaque groupe est ouvert aux bonnes volontés de tous, un noyau dur est responsable de la prise de décision et deux animateurs coordonnent les efforts du groupe.

Porter l’association : arbre “structure associative”

faire évoluer les statuts pour coller au fonctionnement de l’association et des différents arbres (par exemple faire de l’association Disco Soupe une association de promotion du format Disco Soupe, créer une structure légale à part entière pour incuber les projets de la communauté…)
Réfléchir aux problématiques d’antennes locales, d’assurance, d’hygiène, de responsabilités et d’obligations légales, d’adhésion, ou de gestion de marque
Animé par Laura Thierry et Jean Billant

Organiser la vie de la communauté : arbre “mouvement collectif”

Animer, former et renouveler les organes de gouvernance, communiquer en interne, organiser des évènements communautaires. Gérer l’essaimage, le parrainage et la joie de vivre.
Porté par Anna, Carole et Céline

Réfléchir et sensibiliser : arbre “de joyeux militants antigaspi”

Inventer et partager des nouveaux documents de sensibilisation, toucher de nouveaux publics, définir une position officielle sur le gaspillage en écrivant un manifeste, faire de la veille sur les acteurs et les solutions
Porté par Caroline, Baptiste et Floriane

Communiquer et collecter les savoirs : arbre “mémoire et images”

Organiser la ligne éditoriale et l’animation du site internet, collecter et organiser les contenus pertinents dans le Drive, favoriser le partage des outils et des pratiques, organiser les prises de paroles publiques sur les médias et les réseaux sociaux
Porté par Renaud, Rachel, Tinou et Floriane

Une Disco couveuse ?

Disco Soupe est un mouvement qui organise des évènements festifs et musicaux, gratuits, non rémunérés et sur la voie publique au cours desquels on cuisine ensemble des fruits et légumes disqualifiés.
Pour autant, il existe au sein de Disco Soupe un nombre croissant d’individus qui veulent vivre de leur engagement contre le gaspillage alimentaire ou qui désirent inventer de nouveaux formats qui ne cadrent pas totalement avec le format d’action de Disco Soupe. Il peut s’agir de réponse à des appels à projets permettant de développer des livrables de sensibilisation, de partenariat sur le long terme afin d’animer des ateliers culinaires, de projets d’entreprenariat social visant à créer des conserveries ou encore des entreprises de conseil et de formation. En voici une liste non exhaustive :

  • Buena Disco est un programme d’ateliers en partenariat avec les foyers d’accueil visant à créer de la convivialité, de la confiance et fournir une nourriture saine et gratuite pour des publics en situation de fragilité dans les centres sociaux
  • Re-belle est un projet d’entreprise d’insertion visant à faire des confitures à base de fruits disqualifiés
  • Les empoteurs est un réseau d’échange de bonnes pratiques autour des conserveries solidaire
  • Re-bon est un réseau de glanage de légumes disqualifiés à même les champs
  • Disco Clip est un projet de vidéoclips éducatifs sur le thème du gaspillage alimentaire
  • FUNKiCITY est une entreprise de conseil, de formation et d’événementiel…

Les liens entre Disco Soupe et ces projet font naître des enjeux d’image (respect de la charte : apolitique, no logo, gratuité…), des enjeux économiques (utilisation des ressources, activités commerciales) et réglementaires (en lien avec la non-gratuité ou l’emploi rémunéré notamment : travail dissimulé, règles de concurrence..).
Afin d’éviter toute confusion entre le cœur d’activité bénévole de Disco Soupe et ces projets, il a été proposé que les porteurs de projets devaient devenir autonomes quant aux tâches administratives et qu’il devra être défini un système de licence qui réglementerait les interactions de ces projets avec le mouvement Disco Soupe (validation de la discothèque, rétribution, utilisation du nom et ou de la charte graphique etc.)

Les prochaines étapes

Pour résumer, cette AG nous a fait prendre conscience que jusqu’à présent nous avons réussi à construire un mouvement actif ayant un impact fort et positif sur la société et sur nos membres. Devant notre croissance, il est important de repenser notre organisation pour mieux répartir la charge de travail, travailler plus sereinement en prenant soin les uns les autres en adoptant de nouvelles méthodologies et en articulant mieux nos efforts. La mise en ligne du site internet, l’arrivée et la montée en compétence et en responsabilité des nouveaux membres, devraient donner un nouvel élan de créativité et de visibilité à notre mouvement.
Les projets foisonnent et c’est une chance inouïe de compter toujours plus de compétences et d’idées dans nos rangs. Différencions pour garder la cohérence du mouvement le cœur d’action de Disco Soupe, conforme aux statuts et aux projets associatif, et les projets soutenus par Disco Soupe qui agissent dans une logique de lutte antigaspillage mais qui amènent des problématiques et des responsabilités pour lesquelles nous ne sommes aujourd’hui pas armés.
Aux économes citoyens ! Organisez des Disco Soupes, participez aux groupes de travail, innovez… et surtout prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent, car aussi belle soit notre action, “on ne fait que de la soupe”.

Commentaires

MarlOuille
Reply

Pouaahhhhh ! une AG de fifou, un site de malade, et une Discocuistot heureuse de voir cela accessible à qui n’en veut.
Hackez le Disco Mojo ! Implantez-le, arrosez-le, adaptez sa pousse au milieu. Let’s kiff the world : )

Et en ce qui concerne Disco Soupe… continuons à faire de la soupe ! (et des salades, et des smoothies ^^)

Commenter cet article

name*

email* (not published)